Compte-rendu de la réunion de le 28 avril 2016 entre Freeform/Techno+ et le gouvernement

Actualité - Association - Communiqué
vendredi 29 avril 2016
par  _PST_
popularité : 6%
1 vote

Comme annoncé hier, les associations Freeform et Techno+ ont été reçues par un ensemble de représentants du cabinet du Premier ministre et du gouvernement suite à la lettre ouverte adressée au chef du gouvernement.

Fixée à 16h00, la réunion avait pour objectif, de "réitérer les revendications communes et inchangées depuis 2 ans, notamment, un moratoire non négociable sur les saisies auquel s’ajoute aujourd’hui les procédures abusives de type "agressions sonores"."

Bilan

Les interlocuteurs disent avoir perçu un réel changement d’attitude de la part de l’équipe du Premier ministre qui souhaitent renouer un dialogue avec les acteurs du mouvement mais se disent dans l’incapacité de faire un moratoire sur les saisies et procédures pour "agressions sonores".

Bien évidemment, la question du teknival a été posée dans un soucis annoncé "d’organisation", mais les associations, comme elles l’avaient annoncées, n’étaient pas là pour discuter de l’événement. Elles disent cependant ne pas avoir perçu un volonté de répression, ce qui se vérifiera dans les jours à venir.

Les interlocuteurs ont noté une large différence de point de vue entre l’équipe du ministère de l’intérieur restant sur leurs positions et celle du Premier ministre qui serait favorable à un changement politique et législatif. Notamment, l’extension au niveau national des multisons qui rencontre la faveur du cabinet du Premier ministre.

Toutefois, il a été clairement énoncé que la suite des négociations dépendraient du bon déroulement du teknival et que les discussions ne reprendraient qu’à l’issue de celui-ci.

Affaire à suivre.


Compte-Rendu de Freeform et Techno+

Nous avons clairement senti un changement de position de discours au niveau du Premier Ministre.
Ils voudraient bien garder le contact avec les sons mais ne sont pas en capacité de faire un moratoire.

Les 3 points importants sont :

  • Sur le Teknival de demain, ils sont emmerdés et ils auraient aimé savoir ou ça va se passer pour s’organiser. Mais nous n’étions pas là pour ça. On a pas senti de volonté de réprimer vraiment mais ça reste à voir.
  • Le Conseiller Sécurité du Premier Ministre est un gendarme qui a connu les multi-sons en Bretagne. Il comprend pas pourquoi il n’y en a plus. L’intérieur a eu un peu de mal à se justifier sur le pourquoi… Ils voudraient que ça reprenne au niveau national.
    Le gouvernement n’est pas contre un changement de la loi (suppression des saisies) et ne s’opposera pas si le projet est présenté par des parlementaires (à bosser avec le sénateur Cabanel).
  • Il a aussi été dit qu’en fonction de la façon dont le teknival va se passer (pas de mort, site propre, tout ça), cela influencera grandement sur la suite.

Il y avait une vraie différence de discours entre le ministère de l’Intérieur qui reste sur ses positions et le cabinet du 1er ministre qui veut que cela change. Reste à savoir qui aura le dernier mot, autant dans la façon dont ça va se passer demain que pour l’avenir en général.

Voilà. Des bases sont proposées pour une reprise de négociation pour les représentants des sons après le tekos.

Continuons le combat.

Techno+.


Source - Techno+


Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Allô !

Bienvenue sur Produc’Sounds !

Le Guide

Vous êtes un peu perdu !? Tous ce que vous cherchez est ici !

S’inscrire

L’interface privée

Partager du contenu

Modération & Référencement

Les forums


PS recrute !

Vous avez quelques dizaines de minutes à consacrer chaque semaine à l’activité du site ?

PS à besoin de vous !

Plus d’info ici


Dernière mise à jour

lundi 17 septembre 2018

Publication

1645 Contenus
1351 Membres
8 visiteurs actuellement connectés