Comment la TB-303 a t’elle influencé la musique électronique ?

vendredi 14 juin 2013
par  _PST_
popularité : 6%
3 votes

Voici un essai de Rob Graft publié en langue originale (EN) sur Traxx24 qu’on à décidé de vous proposer entièrement traduit.

Une analyse sur l’histoire et l’influence d’un monument du Hardware, j’ai nommé la ROLAND TB-303.

Dans cet essai, je vais regarder l’influence de la TB-303 sur la musique électronique.
Retracer son histoire, depuis sa création, ses spécifications techniques, son utilisation et notamment ses émulations actuelles et futures possible de cette machine emblématique.

Conçu et développé par Tadao Kikumoto et distribué en 1982 par Roland Corporation, le « TB-303 Bass Line Synthetiser » a été conçu comme une machine d’accompagnement pour les claviéristes et guitaristes, aux côtés de la boîte à rythmes TR-808.

Roland l’avait annoncé comme possédant de « véritables capacités de la technique de la guitare basse" (Keyboard Magazine, 1992) , mais en raison de sa difficulté de programmation et parce que le son était trop dissemblable d’une vraie guitare basse, la machine n’a pas réussi à toucher son publique cible. La machine fut retirée du marché en 1984, mais paradoxalement, ça ne sera que le début de son ascension au statut d’icône de la « house music ».

La genèse

La TB-303 s’est réellement enracinée dans la « House Music », un genre désormais largement connue dans la culture musicale contemporaine, présente dans les pubs, les clubs, la radio et même la télévision.

Les racines de la « House Music » se situe dans le début des années 80, au sein des clubs de Chicago, plus précisément un lieu "The Warehouse" lancée par Frankie Knuckles.

Knuckles mélange « Soul » et « Disco » avec sa DrumMachine sur un rythme 4/4 ; la foule adore et la « House Music » (nommé d’après le club lui-même) est née.
De ces humbles origines, la "House Music" s’étends à la côte est de l’Amérique, puis sur l’Atlantique jusqu’aux rives de la Grande-Bretagne, et rencontre un énorme succès en Janvier 1987, lorsque Steve "Silk" Hurley a atteint la place de numéro un avec sa piste «  Jack Your Body  » (Vine, 2011b).

Certains puristes de la maison n’aimaient pas la façon dont le son underground de la « House » touchait le grand public et ont cherché quelque chose pour ramener ce son à ses racines underground. Cela ne tarda pas avec le bruit « Acid House ». L’inspiration pour expérimenter le son "Acid" venait de la (désormais) célèbre Roland TB-303.

La conception

Le Roland Corporation a été fondé par Ikutaro Kakehashi en 1972 (Roland Corporation, 2013), avec ses modestes débuts dans un hangar loué avec seulement 7 employés et environ 100.000 dollars de capital. L’entreprise faite 300.000 $ de profit lors de sa première année.

Cependant à la fin des années 1970, Roland c’était développé au rang des plus grands fabricants d’instruments de musique, avec plus de 120 produits. (Reid, 2004)

La TB-303 a été initialement conçu pour les groupes jouant sans bassiste et comme une aide à la composition, mais il a été largement rejeté en raison de sa sonorité (qui était trop dissemblable d’une vraie guitare basse) et sa difficulté de programmation.

Il a cependant toujours utilisée par des artistes tels qu’ « Imagination », « Paul Haig » et « Newcleus » du début au milieu des années 80.

« J’ai acheté ma première TB-303 dès sa sortie. Je me souviens que c’était en 1981 malgré que d’après ce que ce que je trouve en ligne, elles n’ont pas été fabriqués jusqu’en 1982, donc je peux me tromper. En tout cas, j’ai acheté le mien la première fois que je l’ai vu dans « Sam Ash », il coûtait environ 150,00 $ de ce que je me rappel. Je l’ai acheté afin de l’utiliser pour la basse, et j’ai d’autant plus aimé le fait qu’il se synchronisait avec mon 808. Il n’y avait pas de MIDI à l’époque, donc l’idée d’une telle programmation complexe et versatile me fascinait. La programmation était un peu salope à assimilé au début, mais j’ai vite eu le coup de main. Le son était cool, mais je voulais qu’il est plus de basse. A partir de là, je l’ai utilisé pour la quasi-totalité de mes lignes de basse, jusqu’à ce que je comprenne que je pouvais l’utiliser comme une guitare, comme un séquenceur. Ensuite, je voulais utiliser le séquenceur pas à pas beaucoup plus simple sur mon « Ensoniq Pro One » pour la basse, et n’utiliser le 303 que pour les lignes de synthé complexes. Exactement comme pour l’Acid quelques années plus tard, sauf que je n’ai pas de modifier les « knobs ». Il s’agissait de la technique que j’ai utilisé sur "Jam On It". Nous n’avons pas eu le temps de sortir le deuxième album « Newcleus » que le MIDI était arrivé et je me suis plongé à fond dedans. A partir du moment où j’ai eu la possibilité de faire de la programmation beaucoup plus complexe, beaucoup plus rapidement et facilement avec un séquenceur MIDI, et que je pouvais utiliser un synthétiseur MIDI avec beaucoup plus de basse et une polyvalence sonore, j’ai cessé d’utiliser le 303. Seulement "Why ?", qui a été le tout premier morceau que j’ai fait avec MIDI, où j’ai tout de même utilisé la 303 comme ligne de basse car je voulais garder l’unicité du son. Au milieu des années 80’s, j’avais deux 303S qui prenaient la poussière. J’ai prêté une d’entre elles à quelqu’un et je ne l’ai encore jamais revue. Puis la 2ème me fut volé par quelqu’un l’à fait sortir de mon studio sans mon autorisation et l’à vendu pour de la drogue. En 1990, je faisais de la musique et mon partenaire Greg Fore eu une TB-303 qu’il ramena à mon studio. Nous l’avons utilisé sur quelques morceaux, y compris le « Dream 2 Science EP », l’utilisant comme un séquenceur de ligne de synthé. Encore une fois, pas de peaufinage de bouton, mais les gens qualifient les tracks d’Acid maintenant. Allez comprendre. Je pense que Greg a toujours sa 303. "(Cenac, 2013)

Ce n’est qu’après son retrait du marché en 1984, que la TB-303 a trouvé une seconde vie dans le son nouvellement découvert de l’Acid House.

Tout a commencé quand quelques jeunes producteurs dans la scène house dénichent d’occasion et pour pas cher quelques TB-303 et commencent leurs expérimentations.

En utilisant à répétition de simple « patterns » de notes, en modifiant les contrôles du filtre, la résonance et le « cut-off », ils ont été les pionniers dans l’utilisation de ce synthétiseur pour Acid House. A ce que nous savons, c’est « DJ Peirre » en Grande-Bretagne qui commence à utiliser la TB- 303 à ces fins en 1985.

Après l’ajout d’une rythmique sur la ligne de basse de la 303, Pierre a envoyé ses créations à Ron Hardy, DJ à « Chicago’S Music Box ’club ». Hardy rebaptisé cette musique « Acid Trax » et la joue sans cesse au club, où clubers sont ennivré par ce nouveau son.

« Moi-même, Kevin Saunderson, Juan Atkins, Carl Craig, Kenny Larkin, Stacy Pullen et bien d’autres à Detroit ne savaient même pas qu’il y avait une telle machine jusqu’à ce que les mecs de Chicago nous l’a montre. Nous étions toujours dans les claviers et dans le développement sonore d’algorithmes ».

C’est très rapidement que les « Acid House Party » apparaissent au Royaume-Uni ; elles effrayent les parents et attirent la presse en raison de ses liens avec le médicament nouvellement arrivé sur la scène Tekno, l’« Ecstasy ». C’est la naissance des « raves » (Entendre FREEPARTY) surtout sans licence et donc illégale) qui surgissent dans tout le pays, se déroulant souvent pendant plusieurs jours.

"La scène « Danse » (= Tekno) était vivante dès la disparition du disco et cette « scène rave » continue encore (même si bien plus petite) de nos jours (Anthony, 1998). "

"Je pense que la chose la plus importante à propos de la 303, c’est que mis à part les composants électroniques,c’est qu’avec la possibilité de les synchroniser avec des « drum-machines », c’était la première fois qu’un producteur/musicien/DJ/ pouvait être un «  one man band  » lorsqu’il est couplé avec le 606.... le premier set portable ! [Le] 303 a eu une influence énorme sur la « danse », l’acid house était aussi important que le punk et la techno de Detroit et a façonné l’avenir de la musique électronique... beaucoup de ces pistes sonores demeurent bien plus original que les millions de clones depuis.  » (Tahir, 2013)

Sonorité et technique

Le son de la TB-303 est très distinctif et ne ressemble à aucun autre synthétiseur de ce temps, le noyau du son " Acid House " étant son filtre passe-bas.
Comme les synthétiseurs Moog avant, il a utilisé filtre de style « ladder » (chaque pôle est une paire assortie de transistors qui, présenté sur un schéma, sont empilées pour ressembler à une échelle).

Cependant ce qui le rendit unique, c’est que Roland utilisa un circuit three-pole (trois pôles), un filtre 18dB plutôt qu’un four-pole, 24dB (Certains avance que Roland utilise aujourd’hui, un circuit 24dB four-pole comme le Moog) (Edwards & Wilson, 2009).

A la place des transistors de la structure Moog, Roland insère des diodes.

Mais les critiques se sont élevées à propos de son timbre particulier et son style de programmation.

"J’ai d’abord découvert la TB-303 sur la musique house enregistré à Chicago. Certaines de ces tracks sont des classiques de la house et de la danse d’aujourd’hui. Je pense qu’elle influencer la danse en général, mais je pensais que c’était une sorte de « limiter ». "(Shakir, 2013).

Mais certains trouveront que c’est la nature aléatoire de sa programmation qui en feront son meilleur atout. "Je peux vous dire que c’est une machine très inspirant en raison de son séquenceur. Même si beaucoup de gens se sont sentis que c’était un peu compliqué à construire une véritable ligne de basse avec lui, il était son élément fort [sic] ... séquenceur intuitif avec une partie de la « chance » ... Ouais ... il suffit de taper sur chaque bouton ... et attendre pour le résultat ... Parfois, rien ... Parfois Amazing ! Donc, pas besoin d’être un super joueur de clavier ... Pas besoin d’être un musicien ... Vous étiez en mesure d’atteindre le ciel. "(Lig, 2013)

Un produit "Mainstream"

La TB-303 est désormais une figure emblématique de la scène tekno ; c’est l’image et le logo utilisé sur de nombreux produits tels que des T-shirts, etc.
"Une fois que vous commencez à faire des coussins « 303 », des couvre-lits, des transferts sur des tasses, alors il semble que quelque chose ne va pas. Personnellement, je ne suis pas intéressé par ce côté-là ... De mon point de vue l’acid house underground commencé et il à su se préserver. C’est le seul genre de musique tekno qui est resté fidèle à sa formation. Certes, pour moi en tout cas, l’acid n’à pas vocation à être populaire. La machine avait atteint le stade d’icône, même avec une gamme Roland s’étendant de 101 à 909. Néanmoins, il n’y a pas 404 parce que 4 est un chiffre porte-malheur au Japon. "(Yasi, 2013)

Avec des ventes atteignant plus de £ 1300 sur Ebay, un marché s’est ouvert aux émulations de la machine. Les premières tentatives furent des échecs quant au rendu sonore, mais avec le temps, on rencontre des émulations obtenant un rendu vraisemblable.
"À propos des clones et des émulations, je pense que nous avons atteint l’objectif de faire des sons très proches... peut-être pas la perfection, mais assez pour faire le travail « acid »... « XoxBox », « bass bot TT 303 » et bien d’autres sont de bonnes émulations de la machines. Celui qui a fait des clones sans le séquenceur manqué le véritable esprit de 303. "(Lig, 2013).

Certains artistes préfèrent même les nouvelles fonctionnalités ajoutées par certains clones virtuels.

"Gerald et moi travaillons actuellement à revoir nos production Acid de 2006 afin de les reconstruire. J’ai acheté une émulation Xoxox 303, dont je suis très heureux : de plus elle coûte moins de 300 € au lieu de 3000 €. En plus c’est beaucoup plus facile à programmer, et possède quelques fonctionnalités intéressantes pour faire des choses à la volée comme changer les points de départ, inverser les séquences, transposer facilement, Swing, etc." (Massey, 2012)

La mère d’un genre musicale ?

La Roland TB-303 a changé la musique Tekno d’une façon que son concepteur n’aurait jamais pu imaginer ; elle a influencé non seulement la scène musicale, mais aussi la société (Rolland Cie) dans son ensemble.

« Si on revient aux années 80’s, l’Acid parlais de l’aliénation, les dossiers environnant étaient proche du « Gospel » avec des messages sur les moments difficile et d’espoirs, relativement religieux ou euphorique. Quelque chose qui m’a frappé comme Phuture et Adonis : c’était l’énergie pure que cette musique dégageait en extérieure, un moment important dans l’histoire, une page se tournait. Cette machine signifiait que nous possédions tos à présent le même accent, des USA à la Grandes-Bretagne, en passant par la Belgique, etc. Roland était un « Esperanto ». (Massey, 2012).

Jamais dans l’histoire de la musique une pièce d’équipement n’a inspiré un genre entièrement par lui-même ; sa sonorité unique reste une évidence aujourd’hui, non seulement dans la musique tekno, mais aussi dans la musique populaire, un exemple étant en 1998 le hit de Madonna « Ray of Light » (Madonna., nd.).

La TB-303 est désormais considéré par beaucoup comme un simple objet de collection, mais d’autres y trouvent un son fait pour perdurer. En effet un membre de Ultra-Sonic suggère que « le son du Roland TB-303 renait tous les 10 ans - actuellement beaucoup de tracks possédant de vraies « 303 » donne un coups de pied sur les genres HOUSE et ELECTRO envoyant la foule dans une frénésie à peu près chaque concert."(Lee, 2012)

Il est également intéressant de noter les commentaires de l’un des concepteurs d’un clone virtuel de la machine : « La 303 est là pour durer. Sa sonorité à été utilisé depuis Deux décennies utilisées plus ou moins fréquemment. On est toujours en mesure de trouver un certain nombre de pistes « infestées » par la 303 - le montant est en constante évolution cependant. Pas certain de tous ces "réveils" à la fin. Il n’a jamais été vraiment loin et il ne sera jamais s’estomper sa beauté. Pas dans les 20 dernières années et plus, ni dans la venue de 100 ou 1000 !  »(Pries, 2012)


Article original sur Traxx24.


Vos commentaires

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Allô !

Bienvenue sur Produc’Sounds !

Le Guide

Vous êtes un peu perdu !? Tous ce que vous cherchez est ici !

S’inscrire

L’interface privée

Partager du contenu

Modération & Référencement

Les forums


PS recrute !

Vous avez quelques dizaines de minutes à consacrer chaque semaine à l’activité du site ?

PS à besoin de vous !

Plus d’info ici


Dernière mise à jour

samedi 6 octobre 2018

Publication

1651 Contenus
1357 Membres
5 visiteurs actuellement connectés