Les 72 conseils que j’aurais aimé avoir en démarrant

Par Zac Citron (The Pro Audio Files) - Traduction de l’anglais
mercredi 30 novembre 2016
par  Pierro PsYsiF
popularité : 3%
1 vote

1- Ayez confiance en vos goûts. En d’autres termes, ne doutez pas trop. Vous faites ça pour qui en fait ?

2- Ne crachez pas sur la musique populaire pour flatter votre ego. On peut apprendre de tout, en vérité c’est plutôt malin de rester à la page.

3- Utiliser des boucles ne fait pas de vous un imposteur. C’est le produit final qui compte. Regardez l’industrie du jeu vidéo : savez-vous combien de développeurs utilisent des moteurs styles Unity et Unreal ? C’est le jeu qui compte. C’est la musique qui compte.

4- Pareil pour les samples.

5- Avoir une boisson à portée pendant que vous produisez rendra le processus plus fluide. Ca peut être du café. Ca peux aider à passer les temps morts (sic).

6- Investissez dans un bon casque ou des moniteurs TOUT DE SUITE. La réponse des fréquences est importante. Les basses sont importantes.

7- Le mixage c’est pas du chinois. Allez-y, mixez. Faites de mauvais mixages. Vous arriverez éventuellement à en faire des bons.

8- Le mastering c’est pas du chinois. Allez-y, masterisez. Faites des mauvais masters. Vous arriverez éventuellement à en faire des bons.

9- Fournissez vous un pack de samples de qualité assez vite.

10- Ecoutez de la musique que vous n’aimez ou ne comprenez pas. Vous avez des chances de capter une fois que vous serez familiarisé.

11- Les répétitions sont importantes et le minimalisme est la clé. Mais n’en faites pas une excuse pour négliger les 20% de peaufinage. Faites briller vos tracks.

12- Les gens se foutent de votre musique, jusqu’à ce qu’ils ne s’en foutent plus. Produisez et partagez.

13- S’il n’y a pas d’envie pour votre style, il se peut que tout le monde s’en foute. Vous vous en foutez peut-être ?

14- Si vous n’aimez pas écouter votre musique, alors quelque chose ne va pas.

15- Faites en sorte de vous connecter aux gens qui veulent votre musique. Une newsletter par mail est une bonne idée.

16- Même si vous partagez librement ca ne doit pas être gratuit pour vous. Mettez vous des buts  : nombre de likes facebook, de followers sur soundcloud, d’inscrits à la newsletter.

17- {{}}Imaginez où les gens vont écouter votre musique. Quel est leur matériel ? Ca devrait orienter votre production.

18- Imaginez quel type de gens va écouter votre musique. Qui c’est ? Ca devrait orienter votre production.

19- Ne faites pas l’impasse sur la théorie musicale. C’est comme une boussole, on peut faire sans, mais ca aide toujours.

20- Ne vous comparez pas trop aux professionnels. Surtout pas à vos débuts.

21- La qualité professionnelle doit être votre but, mais n’en faites pas une idée fixe.

22- Vous arriverez à un point où votre musique va sonner professionnelle, et vous ne vous en rendrez compte qu’à ce moment là.

23- Peu importe le logiciel que vous utilisez.

24- Le produit final est ce qui compte, pas la façon dont vous le faites.

25- Je répète : Le produit final est ce qui compte, pas la façon dont vous le faites.

26- Les outils que vous utilisez ne doivent pas être une excuse. Vous pouvez très bien faire de la musique superbe avec 100% de freesofts ou bien acheter un VST à 400€ en vous rendant compte que vous ne l’utiliserez jamais.

27- Par contre de nouveaux outils donnent de nouvelles possibilités. Epicez de temps en temps vos créations avec de nouveaux plugs, samples, ou instrus.

28- Vous vous souvenez de l’instru que vous jouiiez plus jeune ? Ne faites pas comme si vous l’aviez oublié, mais investissez dans une interface, et jouez sur vos compos.

29- Achetez un bon micro pour cette interface.

30- Il y a 4 types d’équipements :
-bas de gamme
-moyenne gamme, solide et robuste.
-”pro” qui n’apporteront pas grand chose par rapport aux moyennes gammes.
-hors de prix
Misez sur la moyenne gamme, ignorez le reste. Vous pourrez vous acheter du matos de luxe quand vous vivrez de votre musique.

31- N’ayez pas peur du changement. Les gens qui n’aiment pas la nouveauté observent des résistances. Acceptez le monde comme il est et cherchez-vous des opportunités. L’obstacle est toujours dans la bonne direction.

32- Deadmaus a commencé à produire à 16 ans, il a explosé 14 ans après. Percer doucement est plus efficace qu’avoir un succès éphémère.

33- Surveillez vos followers sur soundcloud. Une écoute de plus, un like de plus peut tout changer.

34- Il n’y a pas besoin d’un million de followers sur twitter pour réussir. Un millier de vrais fans et c’est gagné.

35- Voyez votre promotion comme la tenue d’un blog. C’est quasiment pareil.

36- Un projet d’écriture, ou un travail passionant vous donnerons d’incroyables perspectives, ça influencera votre musique. Variez les plaisirs !

37- La compression c’est pas folichon.

38- Les EQ c’est pas folichon. Ce sont des outils comme les autres dont on ne doit pas abuser.

39- En fait la technique en général c’est pas folichon. On se focus sur l’émotion et l’énergie de la musique.

40- Si vous avez des vieux sons qui trainent : faites en quelque chose, vendez ou partagez les boucles, réutilisez-les.

41- Utilisez des voix : c’est magique, vous augmenterez l’engagement et l’intérêt des autres.

42- Intéressez-vous au travail des autres. Ils s’intéresseront un jour au vôtre.

43- Les gens qui ont le plus de succès se font connaître physiquement, et interagissent avec la société. Percer online est beaucoup plus dur. Tout le monde veut le faire …

44- Ne soyez pas vaniteux sur le nombre de tracks produites ou la durée totale de vos compos. Ca n’a rien à voir avec la qualité de votre travail.

45- “Si vous ne savez pas quoi faire, commencez par marcher” Rolf Potts. Si vous êtes bloqué dans votre travail, testez des chose, vous trouverez peut-être la solution.

46- Cassez les codes, et faites le exprès. C’est un gros effort à faire. Vous comprendrez ces codes et verrez comme ils sont “mouvants”.

47- Donnez des noms à vos tracks et fichiers de projets. Ca vous aidera beaucoup en retournant voir votre travail.

48- Ne jamais exporter un wav et l’appeler “final”. C’est une mauvaise habitude.

49- [Nom de la track]_[type]_[date] : type sera “mix”, “master”, “demo” ou autre.

50- Vous apprécierez plus la production quand c’est un à côté, vous lancer dans la production pour en vivre directement vous coûtera plus que cela rapportera.

51- Vos enceintes peuvent s’abimer. Recommencer 8 fois son master à cause de ça, ça arrive. Vos moniteurs sont robustes, mais un jour ils vont lacher.

52- La différence entre analogique et numérique c’est le feeling et la façon de jouer, pas la qualité.

53- Si vous n’avez pas de hardware analogique, achetez au moins un clavier maître avec boutons, faders et wheels.

54- Si votre famille ou vos amis aiment votre musique, partagez-leur.

55- Une personne qui s’intéresse à votre musique aura fait au moins 2 lectures.

56- Si vous voulez tester des trucs sur une track, faites “save as” [nom de la track]_[raison du test]. Vous pouvez alors vous lacher, et retrouvez l’ancienne version plus tard.

57- Ne mettez pas le volume trop fort, rien ne sert d’abîmer votre matériel.

58- Lors du mixage, vérifiez à volume bas et à volume fort.

59- Quand le volume est bas, vous devez entendre clairement les parties importantes du morceau.

60- Mixer, c’est à 90% régler des volumes, et 10% se rappeler de régler les volumes.

61- Masteriser c’est 90% régler des volumes, et 10% peaufiner le mix.

62- Faites des backups de vos fichiers. Sur Dropbox, Google Drive, ou autre. Perdre son travail c’est mal.

63- Ne laissez jamais l’argent changer votre style ou votre création.

64- Avoir un grand écran est important.

65- Si vous passez plus de 5 minutes sur un réglage, vous n’êtes plus objectif. Recommencez un autre jour.

66- Vous ne deviendrai pas connu en faisant un patch pour instru, mais ca vous aidera.

67- Ne vous forcez pas, soyez vulnérable, croyez en vos choix.

68- Il y a une différence entre une track lâchée sur soundcloud et une release officielle. Soignez vos releases, les gens y portent plus d’intérêt.

69- Trouvez quelqu’un pour vous faire vos graphismes. Pochettes, web design, logo, … La plupart ne le font pas alors, faites-le !

70- Un visuel, ça se paye. S’il n’accepte pas l’argent, invitez-le au resto.

71- Si vous galérez et doutez de vous, rappellez-vous pourquoi vous avez commencé à faire de la musique. La musique c’est du fun. Si vous galérez c’est que vous avez oublié le fun.

72- Parfois vous ne trouverez pas ça fun. Faites autre chose.


Article Original (En) : 72 Music Production Tips I Wish I Knew When I Started

Enjoy ;)

Traduit de l’anglais par Pierro / PsYsiF.

Article Original - The Pro Audio Files (Article de Zac Citron)



Vos commentaires

  • Le 14 décembre 2016 à 12:47, par Pierro PsYsiF En réponse à : Les 72 conseils que j’aurais aimé avoir en démarrant

    On ne va pas critiquer chaque point : c’est l’avis de Zac Citron cet article. Par contre je propose que chacun ajoute ses conseils, dans le même esprit, pas de troll svp.

    73 - N’ayez pas peur de suivre beaucoup d’artistes sur soundcloud, c’est un moyen de se faire connaitre.
    74 - Ne suivez pas n’importe qui, mais des artistes dont les sons vous plaisent. Un rapport de 1 follower pour 3 follow est honnête, mais si vous dévorez la musique des autres, n’hésitez pas à faire péter les compteurs.
    75 - Des fois vous serez surpris d’être découvert par un artiste important sans que vous l’ayez suivi. C’est bon signe.

    Répondre à ce message

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Allô !

Bienvenue sur Produc’Sounds !

Le Guide

Vous êtes un peu perdu !? Tous ce que vous cherchez est ici !

S’inscrire

L’interface privée

Partager du contenu

Modération & Référencement

Les forums


PS recrute !

Vous avez quelques dizaines de minutes à consacrer chaque semaine à l’activité du site ?

PS à besoin de vous !

Plus d’info ici


Dernière mise à jour

mercredi 23 août 2017

Publication

1593 Contenus
1149 Membres
13 visiteurs actuellement connectés